friper


friper

friper [ fripe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1534; de fripe, var. dial. a. fr. frepe (XIIIe) « guenilles »
Défraîchir en chiffonnant, en froissant. Friper ses vêtements. Une vieille lettre fripée. Pronom. « Les œuvres exquises des artistes couturiers se fripaient grotesquement sous les torrents de pluie » (Robida).
Par anal. Rider, flétrir. « l'eau m'avait fripé le bout des doigts » (G. Dormann). P. p. adj. Visage fripé. flétri, marqué.

friper verbe transitif (ancien français freper, chiffonner, de frepe, vieux vêtement) Défraîchir une étoffe, un vêtement, en les chiffonnant, en les froissant. Rider, flétrir, marquer de plis le visage de quelqu'un. ● friper (difficultés) verbe transitif (ancien français freper, chiffonner, de frepe, vieux vêtement) Orthographe Avec un seul p, comme friperie. ● friper (homonymes) verbe transitif (ancien français freper, chiffonner, de frepe, vieux vêtement)friper (synonymes) verbe transitif (ancien français freper, chiffonner, de frepe, vieux vêtement) Défraîchir une étoffe, un vêtement, en les chiffonnant, en les...
Synonymes :
Rider, flétrir, marquer de plis le visage de quelqu'un.
Synonymes :
- flétrir
- ratatiner (familier)

friper
v. tr. (Acadie) Lécher.
|| v. Pron. Se friper les babines.
————————
friper
v. tr. Chiffonner, froisser. Friper sa robe en s'asseyant.
|| Pp. adj. Fig. Un visage fripé.

⇒FRIPER, verbe trans.
A.— Usuel. Défraîchir, froisser (un tissu, un vêtement). Synon. chiffonner. Leonora aussi se leva et ses longs doigts arqués fripant la nappe, elle fixa ses yeux de mer sur les yeux gris de son époux (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 46). Mais c'est que je ne voudrais pas toucher le velours de la robe pour ne pas le friper (PROUST, Swann, 1913, p. 232) :
... elle usait encore, au moment dont je vous parle, une série de robes tristes, étroites, montantes, limées au corsage par le frottement des pupitres, et fripées aux genoux par les génuflexions sur le pavé de la chapelle.
FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 70.
Emploi pronom. passif. Elle se trouva devant Berthe, essoufflée d'avoir dansé, toute rose dans sa robe blanche qui se fripait (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 157).
P. ext. [En parlant d'un (tissu) végétal] Faner, flétrir. Des fleurs, au hasard de l'île renaissaient [après l'hiver]. Au bord des rivages, les fleurs du Saint Sacrement, dont le vent fripe les grands pétales d'un jaune pâli (...) recommençaient leurs groupes (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 150).
B.— P. anal. Plisser, rider (l'épiderme). Le teint de la peau était jauni, et de petits plis fripaient çà et là les joues (ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 904).
Emploi pronom. passif. A-t-elle, comme tant d'autres, regardé chaque matin pendant des heures et des heures la peau si fine jadis, si transparente et si claire, qui maintenant se plisse un peu sous les yeux, se fripe de mille traits (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Mme Hermet, 1887, p. 1127). La muqueuse de l'œil jaunit et suinte, la langue se dépouille, les paupières se fripent, les naseaux se dilatent : l'animal devient remuant, irritable (MARTIN DU G., Gonfle, 1928, I, 3, p. 1180).
C.— Au fig. Amoindrir, annuler l'effet ou l'ampleur de quelque chose. Il voulait être seul, pour que son enthousiasme pût se dilater à l'aise, sans se friper sur de la chair humaine (ROMAINS, Copains, 1913, p. 88).
REM. 1. Fripement, subst. masc. Froissement. Un bruit de lèvres, un fripement de jupes (GONCOURT, Journal, 1855, p. 187). 2. Fripette, subst. fém. a) P. Plaisant. Partie du corps. Je baise une femme chaque jour à cinq heures. C'est comme ça que je lutte contre le mal (...) Tant que j'aurai là une petite fripette de peau (il désignait son ventre) je m'en servirai (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 218). b) Synon. de friponne. Voyez cette fripette, dit la maréchale en menaçant du doigt la jeune fille (D'ESPARBÈS, Chevauchée Gd S., 1937, p. 82).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694, jusqu'à 1740 sous la forme fripper. Étymol. et Hist. 1534 (RABELAIS, Gargantua, II, 33 ds QUEM. DDL t. 13); 1611 vestments fripez (COTGR.); 1840 pronom. « se chiffonner » (BALZAC, Pierrette, p. 57). Dér. au moyen de la dés. -er de l'a. fr. frepe (fripe2); l'orig. du i est obscure; l'a. fr. de friper « s'agiter » paraît être un autre verbe. Fréq. abs. littér. :190. Bbg. ARVEILLER (R.). Fr. mod. 1974, t. 42, p. 281. — BUGGE(s.). Étymol. fr. et rom. Romania. 1874, t. 3, pp. 148-149.

1. friper [fʀipe] v. tr.
ÉTYM. 1534, Rabelais; de 1. fripe, var. dial. de l'anc. franç. freper, dér. de frepe. → 1. Fripe.
1 Défraîchir en chiffonnant, en froissant. Chiffonner, froisser. || Friper ses vêtements.Pron. || Tissu qui se fripe aisément.
0.1 Adieu les fraîches toilettes arborées pour la circonstance ! Les œuvres exquises des artistes couturiers se fripaient grotesquement sous les torrents de pluie qui les transformaient en oripeaux sortant de la lessive. Infortunées Parisiennes, et surtout infortunés maris !
A. Robida, le Vingtième Siècle, p. 239.
2 Par anal. Rider. || L'eau m'avait fripé le bout des doigts (→ Nage, cit. 1.1).Pron. || Son visage s'est un peu fripé ces dernières années.
——————
fripé, ée p. p. adj.
Chiffonné, défraîchi, froissé. || Habits tout fripés. || Robe fripée et usée.Une vieille lettre fripée.
1 (…) elle usait encore, au moment dont je vous parle, une série de robes tristes, étroites, montantes, limées au corsage par le frottement des pupitres, et fripées aux genoux par les génuflexions sur le pavé de la chapelle.
E. Fromentin, Dominique, IV.
2 (…) un observateur méticuleux eût pu trouver à reprendre à leur élégance un peu fripée et défraîchie (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, II, t. I, p. 53.
(1879, Vallès). Par anal. || Visage fripé, ridé. Marqué.
3 Une petite verrue qui joue le grain de beauté dans son visage tiré, fripé, ridé.
J. Vallès, Jacques Vingtras, L'enfant, p. 18.
4 C'était une grande blonde, pâle, assez gentille, une figure fripée par la misère, l'amour, l'insomnie, et des embarras gastriques (…)
P. Mac Orlan, Quai des brumes, V.
(D'un végétal). Flétri, fané.
CONTR. Lisse.
DÉR. Fripure.
COMP. Défriper.
HOM. 2. Friper.
————————
2. friper [fʀipe] v. tr.
ÉTYM. V. 1265, v. intr. « s'agiter »; var. de l'anc. franç. freper « chiffonner ». → 2. Fripe.
1 (Fin XVIe). Vx. Manger, avaler goulûment.
2 (Déb. XVIIe). Par ext. et vx. Consumer, dissiper (de l'argent, etc.).Dérober.
DÉR. Fripe ou frippe, fripon.
HOM. 1. Friper.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • friper — (fri pé) v. a. 1°   Chiffonner. Friper sa robe, son habit. 2°   Gâter par usure. Cet enfant fripe ses hardes en peu de temps. 3°   Familièrement. Dissiper en de folles ou vilaines dépenses. Cet homme a fripé tout son bien. 4°   Populairement.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FRIPER — v. a. Chiffonner. Friper ses habits. Votre manteau est tout fripé. Vous avez fripé votre robe, votre collerette. On l emploie quelquefois avec le pronom personnel. Ma robe s est toute fripée.   Il signifie, par extension, Gâter, user. Cet enfant… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FRIPER — v. tr. Chiffonner, défraîchir. Friper ses habits. Votre manteau est tout fripé. Vous avez fripé votre robe. Cette étoffe se fripe tout de suite. Par analogie, Un visage fripé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • friper — (v. 1) Présent : fripe, fripes, fripe, fripons, fripez, fripent; Futur : friperai, friperas, fripera, friperons, friperez, friperont; Passé : fripai, fripas, fripa, fripâmes, fripâtes, fripèrent; Imparfait : fripais, fripais, fripait, fripions,… …   French Morphology and Phonetics

  • friper — vt. => Chiffonner …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • défriper — [ defripe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1660; de dé et friper ♦ Remettre en état (ce qui est fripé). ⇒ déchiffonner, défroisser. Défriper un vêtement en le mettant sur un cintre. ⊗ CONTR. Friper. ● défriper verbe transitif Faire qu une étoffe,… …   Encyclopédie Universelle

  • fripe — [ frip ] n. f. • frippe 1616; bas lat. faluppa « fibre, chose sans valeur » 1 ♦ Vieux vêtement, haillon. ⇒ hardes. « jamais il se déshabillait, il gardait sur lui toutes ses fripes, ses pélerines et son turban » (Céline). 2 ♦ Plus cour. Vêtements …   Encyclopédie Universelle

  • fripon — fripon, onne [ fripɔ̃, ɔn ] n. • 1558 « gourmand, débauché »; friponnier XVe; de friponner « voler » 1 ♦ Vx Personne malhonnête, voleur adroit. ⇒ coquin, escroc, filou, gredin. « moins il y a de fripons aux galères, plus il y en a dehors »… …   Encyclopédie Universelle

  • friponne — ● fripon, friponne nom (moyen français friper, avaler goulûment) Familier. Enfant espiègle, malicieux. Vieux. Voleur, escroc, filou. ● fripon, friponne (citations) nom (moyen français friper, avaler goulûment) Jean de La Bruyère …   Encyclopédie Universelle

  • froisser — [ frwase ] v. tr. <conjug. : 1> • froissier 1080; lat. pop. °frustiare, de frustum « morceau » 1 ♦ Vx Briser. ♢ Vieilli Meurtrir par un choc brutal. Le mourant « Que le sabot du cheval froisse » (Baudelaire). ♢ Mod. Meurtrir par une… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.